Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
L’institution des règles au regard du déterminisme et de la liberté
Annick Stevens
Article mis en ligne le 19 juin 2016
dernière modification le 19 juin 2018

par Marcira
logo imprimer

UNE SOCIÉTÉ HUMAINE PEUT-ELLE SE PASSER D’INSTITUTIONS
répressives, coercitives ou punitives ? L’écrasante majorité des sociétés ont répondu négativement à la question, même si leurs justifications de cette nécessité et les moyens mis en œuvre pour faire respecter les règles sont très divers. La question ainsi formulée s’appuie sur une évidence plus implicite encore, celle qu’il faut des règles de vie commune, qu’un groupe humain ne peut subsister sans règles, qu’elles soient coutumières ou codifiées. Si donc nous nous demandons comment mettre en œuvre des moyens alternatifs pour décourager ou juger les transgressions dans une société anarchiste, nous ne pouvons nous passer de la réflexion en amont sur le type de règles dont nous pensons avoir besoin et sur les raisons pour lesquelles nous pensons qu’elles seront inévitablement transgressées. Cette question devient même principale puisque, en diminuant au maximum le besoin de règles et les raisons de les transgresser, nous diminuerons d’autant le besoin de répression et de punition, si bien que les alternatives dans ce domaine auront plus à résoudre des problèmes de conflits et de divergences que ceux d’une déliquance proprement dite.

Lire la suite


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • 37-stevens.pdf
  • 305.4 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2